Histoire de la commune

Histoire de la commune

La Cellette est située dans le département de la Creuse en région Nouvelle-Aquitaine.
C’est une municipalité rurale avec une population d’environ 250 personnes.

Les villages aux alentours de La Cellette sont :
Genouillac à 7 km, Sainte-Sévère-sur-Indre à 12 km, Châtelus-Malvaleix à 13 km, Aigurande à 16 km,
Boussac à 20 km et La Châtre à 22 km.

Origine du nom “Cellette”

La Cellette a  sûrement pour origine “cella/cellum”, qui est un élément d’un temple romain et qui désigne un sanctuaire.
Au moyen-âge “Cella” était un petite maison occupée par un moine, un ermitage rattaché à un monastère.

Les sols

Le sous-sol de la commune est essentiellement constitué de micaschistes, des roches assez friables et stratifiées. Leur décomposition engendre des sols dits “lourds”, argileux et des terres “froides”.

Hydrographie

Essentiellement en eaux de surface avec un maillage de ruisseaux, d’étangs  et de mares. Le ruisseau du Beau rejoint celui de Tercillat pour alimenter un étang privé.  Le  ruisseau de Boismot se jette en aval de l’étang dans le ruisseau de la Cellette pour rejoindre la petite Creuse à Genouillac.
Le bourg de la Cellette est implanté à l’embranchement de ces deux ruisseaux.

Salle des fêtes

Notre salle des fêtes occupe un ancien Hôtel, construit en 1756, appelé “Château” et qui fut longtemps propriété de la famille de Saincthorent, dont certains membres furent député, conseiller général et maire de la commune.


La Cellette en 1892

Cliquez sur la photo pour voir un extrait du livre:
Nouveau dictionnaire historique, géographique et statistique illustré de la Creuse
Par P. Valadeau, 1892